Entrelacs – cuvée confinement

Je dessine toujours par phase. La totalité de mes dessins d’une année se fait généralement sur un ou deux mois de crayonnage et encrage frénétique.


La première vague du Covid fut une de ces période. Besoin de calme, de faire silence dans ma tête ? J’ai toujours vu ma pratique du dessin avant tout comme une méditation, bien propice en cette période.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *