De Bière à Morges


Itinéraire de Bière à Yens conseillé par Suisse Rando, je le prolonge pour terminer à Morges et enchaîner ainsi les bords de deux rivières. Nous suivons d’abord l’Aubonne de Bière à St-Livre puis retrouvons la Morges à Vufflens-le-Château que nous longeons jusqu’à la ville du même nom.

Nous arrivons à Bière après une demi-heure de train qui nous en met plein la vue sur la chaîne des Alpes sous un ciel immaculé et éblouissant. Quelques minutes pour quitter la ville puis nous rejoignons la rivière qui serpente dans un étroit vallon forestier. La nuit a été froide et des glaçons pendent sous les troncs renversés au-dessus de l’eau. Aucun autre promeneur ne perturbe la quiétude matinale, la forêt est à nous. Nous avons le plaisir de déboucher dans la spectaculaire vallée qui accueille l’Arboretum, encore calme et occupé par quelques visiteurs qui goûtent autant que nous à la tranquillité des lieux.

Remontée sur St-Livre qui nous offre à loisir les dégagements sur le lac et les Alpes déjà goûtés en train. Jusqu’à Yens, nous nous réchauffons au soleil et apprécions cette nouvelle perspective sur notre bassin Lémanique, totalement différente à un jet de pierre de notre précédente randonnée. Cette fois, nous observons Lausanne qui s’étale, tentaculaire devant les terrasses vertes du Lavaux. Loin derrière, le Moléson entame la chaîne des Alpes que nous pouvons suivre jusqu’au jet d’eau de Genève, avec la Dent d’Oche, les Dents du Midi, le Mont-Blanc, les Voirons et tous ces sommets dont je ne connais pas les noms. Derrière nous, le Jura s’étend et la Dôle qui se fait lointaine.

Après Yens, un tronçon moins agréable est nécessaire, en face à face avec les montagnes. Le dégagement est toujours offert, mais sans cet effet de plongée qui lui donne son spectaculaire, et la route est en béton avec le bruit des voitures et les machines agricoles. C’est peu avant Vufflens-le-Château, alors que nous regagnons les vignes en pente direction la plaine que l’extase reprend. Le château vaut le détour, majestueux et dressé au-dessus de la Morges et des vignobles. On descend dans le vallon préservé et suivons un petit sentier sportif jusqu’en ville où nous débouchons abruptement sur les immeubles puis la gare.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *