Bière Acide Verveine Framboise

Bières Sour aromatisées

Brassée le 30 mai 2019

Etiquettes
Bière réalisée pour les trente ans de ma chère et tendre. Cette bière Sour a été divisée en deux cuves, l'une aromatisée aux framboises, l'autre à la verveine et à la menthe.

Lire la suite

Les bières de types Sour - acides, ou aîgres - subissent une acidification durant le processus de brassage ou de fermentation. Ici, le moût filtré a été fermenté avec des lactobacillus - les mêmes ferments que pour le yogourt ou la choucroute - entre l'étape du brassage et de l'ébullition. Cette technique permet de stopper l'acidité lorsque le PH désiré est atteint, et réduit les risques d'une contamination des équipements par les lactobacillus.

Ingrédients : Malt (pale ale, blé, avoine), Sucre candi, Houblon (cascade), sour pitch (Lallemand), Levure (Safale US-05)

C'est au cours de la fermentation alcoolique que le brassin a été divisé en deux cuves pour obtenir au final deux bières d'une même base mais finalement bien différentes :

 


Ajout de 100g de framboise par litre de bière pendant dix jours en fermentation secondaire, puis filtration lors de la mise en bouteille.

4% Alc.Vol. 7 IBU

Bière à la framboise
Couleur rosé intense et trouble. La bulle est explosive et un léger gushing est à déplorer (attention au service ! éviter les tapis blancs), la mousse est abondante mais éphémère.
Au nez comme en bouche, c'est la framboise qui domine largement. L'acidité accompagne bien le côté cidreux du fruit fermenté pour le mettre en valeur avec légèreté. Un corps soyeux obtenu grace au malt de blé balance avantageusement l'absence de sucres résiduels. Bière fruitée et rafraichissante.

 


Infusion de trois feuilles fraîche de verveine citronnée et d'une de menthes par litre de bière. Le tout est rapidement désinfecté dans un peu de rhum puis ajouté en fermentation secondaire pendant trois jours.

4.3% Alc. Vol.7 IBU

Bière à la verveine
Blonde légèrement trouble. La bulle est également un peu trop dynamique, mais la mousse abondante se dissipe rapidement.
Le nez est épicé presque gingembre, et frais sans que les herbes soient clairement identifiables.
L'attaque en bouche est très marquée par le citron - sans doute apporté par la verveine - appuyé par l'acidité. S'en suit quelque chose de mentholé ou de gingembre qui rappelle un peu les goûts du mojito. Le corps du blé est très présent mais laisse toute place à une fraîcheur agréable.