Mois poésie #1

M’est venue ces derniers jours l’envie de rendre un peu de place à la poésie dans mon quotidien. Cette forme de littérature s’intègre pourtant mal dans la frénésie d’activités générale. Elle demande attardements, rêveries, exclusivité. Le trekking en solitaire s’y prête, j’ai toujours quelques vers avec moi lorsque je pars marcher. Une convalescence également, ou des vacances. Mais entre le travail, une vie sociale, les romans, le cinéma, le Pilates, la brasserie, le jardin ? Comment ?

Continuer la lecture de Mois poésie #1